Nous contacter 02 98 62 11 70

Panier vide

La pêche en mer

Découvrir la pratique de la pêche à la mouche en mer

La pratique de la pêche à la mouche en mer a désormais ses adeptes, qu’il s’agisse de pêche au bar en Bretagne ou de pêche exotique du tarpon sur le flats. Le développement de la pêche à la mouche en mer a été permis par l’évolution des techniques et du matériel : canne carbone, moulinet inoxydable puissant et soies spécifiques mer.

Contrairement aux poissons d’eau douce, les poissons de mer ont tous des prédateurs. En cas de menace le poisson marin a immédiatement le réflexe de fuite, ce qui donne des poissons très vivaces et endurants et donc difficile à vaincre pour le pêcheur à la mouche.

Dans les eaux peu profondes où les poissons sont très méfiants et s’enfuit à la moindre alerte, les mouches artificielles sont plus discrètes que les leurres artificielles.  Les mouches vont pouvoir être présentées de façon plus discrète, ce qui va être un grand avantage

Les débuts de la pêche à la mouche en mer

Difficile de savoir qui est le premier moucheur à avoir présenté une mouche artificielle à un poisson en mer. Ce qui est certain c’est que les pêcheurs à la mouche américains ont très tôt testé l’efficacité de leurs mouches à truite ou à saumons pour pêcher en mer.

Dès le début du 19e siècle on a de très nombreux témoignages de pêche à la mouche en mer, tant sur la côte Est que la côte Ouest des Etats Unis. Déjà à l’époque, le bar « striped bass » fait partie des poissons très recherché. En Floride la présence des grandes espèces a également très vite attirée les pêcheurs à la mouche. En 1878 le Dr. James Henshall relate ses pêches à la mouche de sébaste, snook, bluefish, et de tarpon de 10 livres, le long des deux côtes de la Floride en 1878.

En 1912,  Le tarpon pêché par A. W. Dimock dans son canoé, était à l’époque le plus grand jamais pris en utilisant une mouche. A. W. Dimock à la fois passionné de pêche à la truite en rivière et de pêche en mer, a consacré un livre sur la pêche au Tarpon.

La Pêche à la mouche, une technique de pêche en mer très efficace

Billy Pate, célèbre pêcheur à la mouche qui a ouvert de nouveaux horizons pour cette technique de pêche de pêche en mer, disait que tous les poissons pouvaient se laisser tenter par une mouche : " if it swimms, it will take a fly ".

La subtilité et le réalisme des mouches mer ainsi que l’action de pêche quelles permettent  ont toujours été très efficaces sur les poissons chasseurs marins, par rapport aux leurres. La variation d’animation d’une mouche mer est extrêmement variée, par contre la distance de lancer limitée à une trentaine de mètres réduit le champ d'action.

Aujourd’hui la pêche à la mouche en mer se pratique partout dans le monde, à la recherche du bonefish dans les eaux chaudes tropicales ou du bar sur les côtes bretonnes.

La pêche à la mouche en mer se pratique de deux façon : du rivage ou en mer à bord d’une embarcation.

Reste à faire de cette proximité avec le poisson un avantage pour traquer le poisson dans des zones difficiles d’accès : massifs d'algues, parcs à huîtres ou zones rocheuses, là où se trouvent les plus beaux poissons…

La pêche à la mouche en eaux tropicale

La pêche à la mouche en eaux tropicales concerne toutes les espèces prédatrices comme les carangues, bonefish, tarpons, ainsi que les grands poissons de sport de pleine mer telles que les espadons voiliers ou les dorades coryphènes.

Bien évidemment le matériel et en particulier la puissance du frein de votre moulinet devra être adaptée à chaque type de poisson pêché, avec des ensembles cannes et moulinets de 7/8 et plus, 10, 12 …

La pêche dans les eaux peu profonde des flats se pratique sur les côtes africaines, en Floride et aux Antilles françaises, aux Bahamas et dans les iles du Pacifique sud. Dans ces étendus d’eau salée remplies par la marée, les poissons d’eau profonde viennent se nourrir : Bonefish, Permit, Tarpon, Carangue…

 

La pêche à la mouche en mer en France

Il n’est pas nécessaire de partir sous les tropiques pour gouter au plaisir de cette pêche.

La pêche à la mouche en mer se pratique dès le début du printemps et jusqu’à l’automne, sur les côtes de la Manche en Bretagne et en Normandie, le long de la façade atlantique et en Méditerranée. Cette pêche attire de plus en plus de pêcheurs à la mouche.

En effet le comportement des poissons marins, tel que le bar, bien différent de ceux de nos carnassiers d’eau douce, la difficulté de cette pêche compliquée par le vent et les conditions de mer, et bien sur la difficulté à positionner le poisson rendent la pêche à la mouche en mer vraiment passionnante.

La pêche à la mouche en mer se pratique du bord ou en mer à bord d’un bateau, ce qui augmente bien sur les sites de pêche, tout en sachant qu’il est indispensable de partir en prospection en ciblant les zones rocheuses, les chenaux, les parcs à huîtres, les estuaires, les chasses visibles... Le vent n’étant l’allier du moucheur, mieux vaut prospecter dans des zones pas trop ventées.

Pour vos premiers essais en mer, équipez-vous d’une canne 8.6’ à 10’, d’une soie mer type Mainstream mer WF F ou Coastal QuickShooter et d’un assortiment de mouches imitant crevettes, poissonnets ou poissonnet comme la mouche Bar Sterec.

Côté accessoires, pensez à vous équiper d’un panier de lancer, un outil très pratique pour stocker votre soie et lui éviter de s’abimer dans des rochers ou le fond d’un bateau.

Accessoires vraiment utiles en mer, une paire de lunettes polarisantes et un chapeau contre le soleil, sinon il vous sera difficile de repérer votre poissons en surface.

La passion de la pêche au bar en Bretagne et en Méditerranée

La traque du Labrax est certainement l’une des plus passionnantes, à la fois technique, nécessitant de la discrétion pour déjouer la vigilance et la rapidité du bar et des souvenirs de combats inoubliables !

 

Riverstones étant basé en Finistère, les zones réputées pour la pêche au bar sont nombreuses et toutes proches. 

 

La Bretagne offre un terrain de jeu vraiment exceptionnel pour pêcher à la mouche en mer, avec une côte variée alternant zones rocheuses, estuaires et sans chauvinisme… des paysages magnifiques !